Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Merci papa !

Il n'en rate pas une dans sa manie d'un prétendu parler vrai .

Qui ? Notre bon papa Macron; la presse en a fait peu d'écho mais, lors d'une réunion avec des citoyens à Bourg-Argental dans la Drôme , il a eu cette parole forte ( notez le "forte" car c'est du lourd comme dirait Fabrice Luchini)  :

« Il faut proposer de vraies réformes, mais les vraies réformes, elles vont avec les contraintes, les enfants !..."

 Sauf qu'il ne s'adressait pas aux élèves du collège mais à un collège de personnes d'un certain âge  pour ne pas dire suffisamment âgées pour être en posture d'être ses parents .

 Comme le dit Ingrid Riocreux dans un billet de son blog (ici ) : On ne peut pas être « en même temps », celui qui reproche à un adolescent d’être familier en l’appelant « Manu », et se montrer soi-même familier, quand on s’adresse à une assemblée de Français.

Comme il n'est pas à une déclaration choquante près , que l'opinion lui a fait savoir qu'une majorité des Français le supportent plutôt mal (cf l'intervention du maire de St Orgues lors de la réunion de Souillac lui demandant d'arrêter de stigmatiser les français ),  on voit bien là, à Bourg-Argental, qu'il n'a pas l'intention de changer d'attitude .

 Il appelle au consensus , oui mais , pour lui, consensus veut dire penser comme lui.

clown1.gif

 

Écrire un commentaire

Optionnel