Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

les humeurs de nicéphore

  • Soir d'hiver

    Soir d'hiver.jpg

    Il est amer et doux, pendant les nuits d'hiver,
    D'écouter, près du feu qui palpite et qui fume,
    Les souvenirs lointains lentement s'élever
    Au bruit des carillons qui chantent dans la brume,

    Bienheureuse la cloche au gosier vigoureux
    Qui, malgré sa vieillesse, alerte et bien portante,
    Jette fidèlement son cri religieux,
    Ainsi qu'un vieux soldat qui veille sous la tente !

    Moi, mon âme est fêlée, et lorsqu'en ses ennuis
    Elle veut de ses chants peupler l'air froid des nuits,
    Il arrive souvent que sa voix affaiblie

    Semble le râle épais d'un blessé qu'on oublie
    Au bord d'un lac de sang, sous un grand tas de morts,
    Et qui meurt, sans bouger, dans d'immenses efforts.

    Charles Baudelaire

  • Le naufrage de Thémis

    Themis est la déesse de la Justice dans la Mythologie grecque ; elle est souvent, aujourd'hui hélas,  la victime pantelante de nos lâchetés et de nos insuffisances .

     Quand je dis "nous", je pense plus à nos politiques qu'aux simples citoyens que nous sommes .

     Depuis si longtemps , elle manque de moyens et ne répond pas aux attentes des citoyens , elle est lente souvent , partiale parfois  incompréhensible et, paradoxalement  dans l'opinion, pas assez sévère pour certains crimes et délits.

    Et pourtant , de nombreux pays nous l'envient ; les déboires de Carlos Goshn au Japon donnent à penser quoiqu'il ait à se reprocher.

     Cela dit pour évoquer en deux mots l'affaire Matzneff.

     Comment  a t on pu ignorer aussi longtemps - au sens de ne pas en faire de cas - les agissements pervers et condamnables d'un homme qui s'en vantait ses oeuvres .

     Il était temps que le Parquet de Paris s'en saisisse ..ah, ah, ah ! cela dure depuis 30 ans.

    On l'a vu plus rapide pour sauter sur François Fillon...pour , d'ailleurs, n'amener la procédure devant un tribunal pas moins de 3 ans après .

     Ce qui me heurte , c'est l'impunité médiatique et judiciaire dont a profité Matzneff pendant plus de trente ans et, pire encore le soutien avéré, renouvelé, de personnalités connues, importantes et qui ont porté beau et continuent à le faire.

    Je note au passage le pitoyable comportement de Bernard Pivot qui forcément savait et l'a invité quand même dans son émission Apostrophes et la maladresse des explications pour s'excuser.j'avais de la considération pour ce journaliste et bien ...pffuiiiiit.

    Comment expliquer cette passivité ; même un observateur aussi averti de la Justice que Philippe Bilger , cet ancien haut magistrat, n'y parvient pas comme il l'écrit dans son blog "Justice au singulier , ici, un billet du 4 janvier dont je me contenterai de ne citer que le passage suivant :

    "Comment est-il concevable, admissible qu'au cours des années 70 et 80, alors que Gabriel Matzneff était dans sa gloire et son rayonnement parisien des plus sulfureux, avec une pédophilie revendiquée et des crimes affichés fièrement, au-delà de la complaisance du milieu intellectuel, littéraire et médiatique fasciné paraît-il par l'écrivain, la Justice ait été si scandaleusement inactive (JDD) ?

    Un ancien juge des enfants voit sans doute clair quand il souligne qu'"à l'époque les parquets ne s'autosaisissaient pas à partir d'un article, d'un livre et ce genre de personnalité était protégée par le pouvoir politique et l'intelligentsia. La pédophilie était tolérée par une certaine société" (Le Parisien).

    Les parquets ne s'autosaisissent pas davantage aujourd'hui sauf pour François Fillon à la suite du Canard enchaîné !

    Je ne cesse pas depuis des jours de répondre sur Twitter que magistrat nommé à Lille en 1972 puis à Paris en 1982, après être passé par Bobigny, l'affaire Matzneff m'était demeurée forcément étrangère d'autant plus que je n'avais lu qu'un seul livre de l'écrivain.

    J'ai vérifié. Il y a tout de même quelque chose d'hallucinant que sous toutes les présidences, les latitudes politiques, sous quelque hiérarchie judiciaire que ce soit - ministres de la Justice de droite ou de gauche, procureurs et procureurs généraux sous l'égide de n'importe quel pouvoir, des directeurs des affaires criminelles conservateurs ou progressistes - de 1970 à 1990, l'institution judiciaire ait été si indifférente, immobile, scandaleusement passive face à des transgressions gravissimes publiées et célébrées. Je ne peux concevoir qu'aucun magistrat en position de décider, de trancher, n'ait lu à l'époque tout ou partie des journaux intimes de Matzneff et je m'explique mal l'absence totale de réaction de cette institution qui aurait dû être la première à dresser un barrage contre l'ignominie et à la sanctionner.

    Mais rien.

    Un jour pourra-t-on faire vraiment, avec audace, l'autopsie de ce désastre judiciaire qui a accompagné et suivi un désastre intellectuel et moral, un désastre littéraire ? Ces crimes négligés. Toutes ces complaisances et ces défaillances laissées en jachère."...

    C'est bien dit et on ne parle que de Matzneff  alors même que le sinistre Frédéric Mitterrand a affiché à maintes reprises ses amusements asiatiques et maghrébins avec des petits garçons et que Cohn-Bendit , cet histrion bouffi, rappelez vous ses déclarations dans une émission d'Apostrophes le  23 avril 1982 :

    « Vous savez que la sexualité d’un gosse, c’est absolument fantastique. Faut être honnête, sérieux. Moi j’ai travaillé avec des gosses qui avaient entre 4 et 6 ans. Ben vous savez quand une petite fille de 5 ans, 5 ans et demi, commence à vous déshabiller, c’est fantastique parce que c’est un jeu érotico-maniaque. »

    Pauvres types vraiment ! De vrais ordures, plutôt.

     Je m'arrête mais il fallait que ça sorte.

     

    Caricature justice et injustice.jpg

     

  • Monsieur Paul

    Badant, comme disent les Toulousains, le nez en l'air dans les rues de ma bonne ville et les poumons gonflés de son bon air pollué , voilà que je n'avais pas vu la peinture murale en face des Halles de Lyon - les Halles Paul Bocuse , évidemment .

    Une superbe représentation de monsieur Paul :

    Monsieur Paul 2.jpg

     En espérant que les taggeurs crétins et bas du plafond qui enluminent nos murs de barbouillis infâmes n'iront pas , horresco referens, "salopifier" l'effigie .

     Notez que j'assimile pas à cette cohorte les vrais grapheurs qui, eux sont de véritables artistes .

    La preuve  dans l'album accessible sur la gauche du blog ou , par exemple ci après :

    939-canal.jpg

    bon, soyons sérieux ...

    misstic 2.jpg

    parole d'Evangile (enfin..presque !)

  • Panorama

    C'était en 2019; en face la chaine des Alpes et le massif du Mont Blanc :

    le Grand Colombier_P1070072_4.jpg

     

  • Ola, 2020 !

    Et, promesse à tenir....je publierai plus souvent en 2020.

  • Self-service assuré

    Elles sont affamées et ma présence sur la terrasse ne les dérange même pas ....elles vont me ruiner !

    Mésange bleue au self-service jcd_9860.jpg

    Mésange bleue_9803_2.jpg

    Mésange bleue_9859.jpg

    Mésange bleue jcd.jpg

  • Le froid arrive...

    Les premiers frimas sont là et ne reste que le souvenir des beaux jours ensoleillés  :

    Bourdon_77.jpg

    butinage_.jpg

     

    et place aux petits animaux familiers dans les parcs et jardins , aidons les à affronter l'hiver...

    Ecureuil roux_7578_.jpg

     

  • Tour en France

    Fin de la belle épopée des coureurs cyclistes français dans ce Tour de France palpitant presque jusqu'au bout.

    Du panache  avec Julian Alaphilippe , de la tragédie avec la blessure de Thibaud Pinot alors qu'il était un vainqueur possible , une course ouverte , sans le cadenassement opéré par l'équipe Sky les années précédentes  (après les longues et pénibles années Armstrong la honte) et pas plus cette année avec Inéos (ex Sky).

    la révélation d'un déjà grand champion, Bernal, mais , quand même , un goût amer  .

     Sans rien enlever au talent de Bernal, cette victoire est sans panache : l'équipe Inéos n'a rien fait, rien tenté pendant toute la course , elle s'est contentée de suivre et de lâcher Bernal dans l'Iseran, sn terrain de prédilection, les Colombiens étant évidemment très forts en haute altitude .

     Quant au 3ème , le hollandais Kruiswijk..il n'a rien fait que suivre  et il est sur le podium.

     Avec Alaphilippe , on retrouve les battants de la grande époque , Merckx , Hinault, Fignon, Thévenet ; avec les autres ...Geraint Thomas , Kruiswijk et Buchmann le 4ème se sont contentés d'attendre .d'ailleurs aucun d'eux ne figure dans les 20 premiers du classement mondial UCI (si, Buchmann 16ème).

    Je ne met pas Bernal dans ce chapeau, il a des victoires importantes cette année à son actif  dont le Tour de suisse.

     Heureusement que les Valverde , Sagan , Fulgsang...ont montré sur le Tour leur valeur comme ils le font tout au long de la saison cycliste .

    Non, un Tour passionnant mais un podium qui me laisse très insatisfait.

    Velorution_vintage_poster_pin_up_girl.jpg

  • Outrecuidance et amoralité

    "Une erreur regrettée et payée au prix fort..." les propos larmoyants du ci-devant de Rugy en quittant le ministère de l'Ecologie.

     Il se fout du monde : payer sur les deniers publics la cotisation à son parti, ce qui esttotalement interdit, et, en plus la déduire de ses impôts  , c'est quoi sinon du vol !

     

    Et là, je m'étonne : le parquet financier n'a pas bougé , pas encore , peut être jamais .

    Or , rappelez vous: le lendemain des révélations du Canard enchainé sur des agissements de F. Fillon, le parquet financier s'était aussitôt saisi .

     Oui, capitaine mais Fillon était candidat à la présidence alors que de Rugy n'est qu'un minable arriviste .

    IMG_20190712_170325.jpg

    "L'action enchainée" monument à Auguste Blanqui (1907) d'Aristide Maillol

    visible actuellement au musée Hyacinthe Rigaud à Perpignan

    dans le cadre de la remarquable exposition sur le thème de la confrontation Rodin- Maillol

  • La claque !

    Elle est pour la bande d'excités de socialos , le bouffi du pédalo en tête, qui depuis des lustres se sont acharnés sur Bernard Tapie afin de le faire condamner  tout en orchestrant avec la complicité d'une presse complaisante une campagne de dénigrement et de calomnie contre l'homme d 'affaires.

    La claque , c'est le jugement du tribunal correctionnel qui, avec courage, s'écarte de la doxa dominante (Tapie a volé les Français , c'est un escroc ) a prononcé sa relaxe du chef d'escroquerie .

     Certes , le parquet va certainement faire appel mais des vérités, occultées jusque là au détriment d une vision objective de l'affaire , ont été révélées au cours de ce procès et il sera sans doute difficile de les escamoter .

    Certes , je ne suis pas un fan de Bernard Tapie , ce n'est pas un ange ni un "gentil homme d'affaires " mais ce qui m'insupporte c'est ce déchainement contre lui , cette ambiance d'hallali sonnée à grands coups de trompes répétées par des tenants d'un pouvoir , aigris que Mitterand l'ait mis , à leur détriment , sur le devant de la scène .

     Cette espèce de justice politique , de bataille hyper médiatisée pour démolir un homme avait quelque chose de nauséabond  quels que puissent être les torts de Tapie  et je ne soutiendrai pas qu'on ne peut rien lui reprocher .

     

    Mais , là, en attendant, ces messieurs les blancs chevaliers de cette gauche affairiste et dévoyée , cette bande d'incapables, en prennent une bonne ! pif , paf !

    ps : j'ai laissé mlle Objectivité au vestiaire où elle se pomponne...

    bataille de Poitiers 732.jpg

  • Victoire en bleu

    J'ime beaucoup le football féminin surtout quand il est joué au niveau auquel l'ont porte les joeueses de l'OL.

    hier soir , le match contre la Corée était plaisant , très vite dénué de suspense , un bn moment

     Mais que dire de la tenue des joueuses de l'équipe de France  ?

     Triste et terne ! Comment a t-on pu les affubler de ce bleu  foncé style "marcel" d'un ouvrier métallurgiste ?

    2019-06-08_121456.jpg

     Autant  ce bleu marine convient au maillot d'un travailleur de force ( le même bleu que le marcel du cantonnier de mon village ), autant , ces jeunes femmes , toutes élégantes dans leurs gestes , athlétiques et la plupart fort jolies , autant , vu depuis la retransmission télévisée (10 millions de spectateur quand même !) ,elles n'étaient pas mises en valeur  esthétiquement alors même que leur gestuelle footballistique ne manque pas d'élégance .

     Et puis , et sans insister la-dessus, les couleurs de la France sont le bleu (pas marine ) le blanc et le rouge : c'est tellement plus seyant sans aller jusqu'à invoquer la représentation nationale .

     

     

  • Le Guêpier d'Europe

    Le Guêpier d'Europe ( Merops apiaster) est un magnifique oiseau migrateur qui nous revient d'Afrique chaque année  au début du mois de mai.

    Comme son nom l'indique , il se nourrit de gros insectes qu'il attrape en vol, des guêpes , des bourdons , de grosses libellules ...

    Leur chasse est l'occasion de ballets aériens étourdissants de virtuosité et de beauté :

    photo 5.jpg

    photo 6.jpg

    Entre deux vols , les couples se forment grâce à une offrande du mâle à sa future compagne :

    Guêpier d'Europe_.jpg

    Et , une fois le couple formé , ils restent ensemble:

    photo 12.jpg

     

    Je ne me lasse pas de les photographier; ils ne sont pas très farouches et leurs attitudes sont d'un très grand intérêt.

    Ils font leur nid en creusant des trous avec leur bec pointu dans les talus et les falaises de graviers  ou , parfois , dans le sol et leur virtuosité pour y pénétrer est sans égale .

    Guêpier d'Europe_Merops apiaster_6863.jpg

     

    Bref , je ne me lasse pas de les observer et de les admirer .

     

     

     

  • le bain du Geai

    Comme nous, les oiseaux ont besoin de faire un brin de toilette régulièrement .

    Le Geai des chênes , cet élégant petit corvidés - Garrulus glandarius - s'en fait une obligation et, sans fausse pudeur, n'attend pas que le photographe se soit éloigné .

    Geai des chênes_Garrulus glandarius_5543.jpg

    Geai des chênes_Garrulus glandarius_5569.jpg

    Geai des chênes_Garrulus glandarius_5557.jpg

  • Florilège macronien

    Même les Français les plus modérés ont pu être étonnés, quand ils n'étaient pas choqués, par l'absence de contrôle de son langage ou de ses attitudes de notre président. Absence  ou défaut pas forcément involontaires d'ailleurs , je les crois savamment calculés, parfaitement conscients et consubstantiels à la nature profonde de du personnage.

     Justement  je viens de lire dans Causeur , ici, un billet de Anne-Sophie Chazaud :

    "Geneviève Legay: peut-on attendre « une forme de sagesse » du président Macron?
    Le président "de tous les Français  n'en finit plus de mépriser son peuple "

    Je ne résiste pas au plaisir de vous livrer ce florilège.; c'est édifiant !..et navrant, ce constat.

     

    Car enfin, qu’en est-il de la « sagesse » d’un jeune président qui s’en va skier tout feu tout flamme lorsque Paris brûle ? Qu’en est-il de la sagesse d’un jeune yuppie donneur de leçons qui prétend qu’il suffit de « traverser la rue » pour trouver du travail quand tant de ses compatriotes sont à la peine ?

    Qu’en est-il de la sagesse consistant à traiter son propre peuple de « Gaulois réfractaires » ? Qu’en est-il de la sagesse qualifiant avec provocation et surenchère un large mouvement social de « foule haineuse » ? Où est la sagesse d’un jeune chef qui, réunissant son clan dans le camp retranché de la Maison de l’Amérique latine, lance un provocateur et arrogant « qu’ils viennent me chercher ! » quand tout le pays s’interroge et s’indigne de la pathétique gestion de l’affaire Benalla, entre amateurisme invraisemblable, magouilles et mensonges éhontés ?

    Où est la sagesse d’un chef d’Etat digne de ce nom posant pour un selfie collé-serré contre le torse de deux malfrats à moitié nus faisant des doigts d’honneur renvoyés à la face du pays tout entier ? Quelle est au juste la forme de sagesse qui incite un jeune président à transformer le palais de l’Elysée en dancefloor vulgaire et tapageur, pour plusieurs mois plus tard venir pleurnicher puisque cette sacralité mise à mal est remise en cause par quelques factieux chauffés à bloc ?*

    Quelle est la forme de sagesse qui pousse un exécutif à n’apporter à une crise sociale et politique que des réponses sécuritaires et aucune réponse politique ? Où est la sagesse consistant à maquiller une campagne électorale européenne en « Grand débat » pour y pérorer pendant des heures comme dans quelque marathon télévangéliste ou quelque compétition de « Questions pour un champion » version concours d’entrée à Sciences po ?

    Et qu’en est-il des leçons de sagesse curieusement non diligentées à l’encontre des deux jeunes délinquants qui, à Grenoble, conduisaient au volant d’un scooter de grosse cylindrée, volé, sans casque, sans plaques d’immatriculation, roulant sur les trottoirs, percutant des véhicules et qui, logiquement pris en chasse par la police, finirent par trouver la mort coincés par un autocar, ce qui a déclenché des émeutes urbaines d’une rare violence avec de très nombreux dégâts dans le quartier Mistral, ce qui n’a donné lieu à aucune réaction de l’exécutif pourtant si sensible, visiblement, aux questions sécuritaires dès lors qu’elles concernent les Gaulois réfractaires? Pas de leçons de sagesse culpabilisantes dans les quartiers perdus de la République ? Comme c’est étrange…

     

  • Légèreté, désinvolture , mépris

    Comment qualifier autrement le comportement du président et de son ministre de l'intérieur après le saccage des Champs-Elysées samedi dernier ?

    Ajoutons, pour Castaner , incompétence et lâcheté.

     Incompétence  car il était dans le poste de commandement pendant la manifestation et il ne s'est même pas rendu compte que la réaction policière n'était pas adaptée ; lâcheté parce qu'il s'est défaussé sur ses subordonnées en les accusant de n'avoir pas fait valider les ordres données aux forces de police par les échelons supérieurs .

    Ce qui revient à dire que soit il n'est pas compétent ou soit il n'a aucune autorité sur son administration. Après de telles scènes quasiment de guerre civile,présenter sa démission aurait constitué un minimum.

     Mais peut on espérer une réaction d'honneur  chez un ministre qui, dûment informé que le samedi allait être difficile , s'affiche le soir en boite de nuit?

    Et que dire d'un président qui en pleine fronde  violente et durable de citoyens (il n'y a pas que des casseurs chez les gilets jaunes ) qui réclament une amélioration de leur niveau de vie, que dire donc d'un président qui ne trouve rien de mieux que de partir faire du ski en famille pendant que le pays est sens dessus-dessous et que le mécontentement s'apparente de plus en plus à la révolte d'une partie de ses concitoyens .

     Plus que de la légèreté  c'est ni plus ni moins  que du mépris de classe .

     

    Et après , on va donner des leçons au monde et dire aux autres pays de l'Union européenne comment il faut réformer l'Europe .

     On doit ricaner discrètement dans es chancelleries !

    médiocrité.gif