Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ratage

Je lis dans les gazettes :

Vaccination des plus de 75 ans : le grand ratage des prises de rendez-vous

Et bin ! ça commence bien.

Ou plutôt, on continue , ratage sur ratage ; les énumérer ferait redite tant les fançais les ont constatés depuis le début de la pandémie mais peut-être qu'il faut encore rabâcher puisque les grands esprits qui nous gouvernent ne semblent pas encore avoir intégré cette suite d'actions malencontreuses qui montrent à satiété leur incompétence : la grippette , les masques inutiles  pour cacher que nous n'avions pas de stock avant de les rendre obligatoires et après que tout un chacun s'en soit fabriqué à la maison,le confinement identique pour paris Lyon et Monboudif (Cantal) 182 habitants , l'attestation obligatoire avant que le Conseil d'Etat (mais après coup) juge que le respect de la forme prescrite par le gouvernement était illégale (quid des milliers de PV pour des questions de forme ?), l'échec de la mise en oeuvre des tests , les contrôles tardifs aux frontières et dans les aéroports et j'en passe . 

Aujourd'hui, le bazar pour le lancement de la campagne vaccinale  et le retard pris , mais rassurez vous , Veran dixit : tout va bien, nous  verrons au final que nous aurons mieux fait que les autres .Pour le moment , je ne sais pas comment ma voisine ui a 90 ans passé va pouvoir prendre rendez-vous sur internet.

Bon citoyen (surtout prudent vis à vis de cette saleté de virus ) , j'ai respecté toutes les consignes mais je bous de colère rentrée quand je considère tous ces faux pas , parfaitement assumés comme ils disent et qu'ils ne reconnaissent pas et dont ils ne sentent évidemment pas responsables .

la technostructure énarchisante et se nourrissant de "l'entre-soi" nous mène au désastre ; non à l'effondrement de la France , ce vieux pays tiendra  mais à la perte de notre génie national;pire encore , ils nous prennent pour des enfants qui n'ont qu'à ouvrir la bouche pour recevoir la becquée et puis , va jouer et laisse nous faire .

 bon, d'accord , je pousse un peu mais je ne décolère pas devant tant de morgue et d'incompétence .

Et pour aller plus loin, avons nous conscience de ce qu'entraine pour nos vies quotidiennes l'état d'urgence sanitaire avec toutes les restrictions de liberté qui en résultent?

insidieusement elles nous paraissent normales , acceptables , presque nécessaires  mais en est t on bien sûrs ,

 Je vous renvoie à cette réflexion pertinente de Mathieu Laine dans son livre Infantilisation, : Le «biopouvoir» et le tatillonnisme bureaucratique, sorte de Sancho Panza d’une infantilisation portant fièrement l’armure, ont-ils définitivement gagné? Ou nous saisirons-nous de cette épreuve pour raviver le goût de la liberté et nous mobiliser à nouveau pour elle sans considérer qu’elle est un avantage concédé par l’État mais notre droit le plus fondamental? Allons-nous laisser les médecins du public décider de tout et, obsédés par le primat de la vie, la vider de substance au prix d’une inquisition croissante, tétanisant nos actes?...

(in LeFigaro du 17/1/)

Et pour finir  : ""La réduction conjoncturelle sans précédent en temps de paix de l’exercice des libertés publiques associée à l’accumulation non exhaustive d’une quantité indénombrable d’intrusions bureaucratiques sans aucun lien avec la pandémie mais tout autant réalisées «pour notre Bien» achève de convaincre. "

Voilà ce que je dis , moi.

vieux rf.jpg

Écrire un commentaire

Optionnel